Pourquoi Jaïre ?

Nous avons appelé cette association « Jaïre » :
Dans l’Evangile selon Saint Marc (5, 21-43), Jésus ressuscite la fille de Jaïre.

image13
Jaïre, chef de synagogue, se trouvant impuissant devant l’état désespéré de sa fille
qui est entre la vie et la mort, décide en dernier recours d’aller chercher l’aide de Jésus.

Lorsqu’il arrive près de lui, il se met à genou et le « prie » de guérir sa fille.

Jésus lui dit : « Sois sans crainte, aie seulement la Foi »

Il garde avec lui ses disciples, ainsi que Jaïre et sa femme, et c’est en présence des parents,
dans cet Evangile, que Jésus guérit l’enfant.

Le rôle salvateur des parents qui espèrent et « y croient », même au-delà du raisonnable,
qui, comme Jaïre, en dernier recours, veulent encore essayer et tenter l’impossible,
l’aide de Dieu, de l’Amour, nous a semblé rejoindre notre but.

Pour ceux qui sont plus loin de la Bible, de la Foi, voir « Jaillir » la vie
dans un cœur muré dans sa souffrance
est aussi tout simplement ce que nous espérons.

De quelque manière que ce soit, nous pensons effectivement que le rôle des parents,
un acte d’espoir, de confiance et d’amour de leur part,
est primordial dans le processus de guérison de l’ « enfant ».

th-4